Les COLLECTIFS DE TRAVAIL DANS LES MÉTIERS AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES : FRAGILES, FRAGILISÉS MAIS INDISPENSABLES

Auteurs

  • Francois-Xavier DEVETTER Université de Lille, CLERSE

DOI:

https://doi.org/10.54695/jdds.040.4.3862

Mots-clés:

Collectifs de travail, conditions de travail, EHPAD, SAAD, organisation du travail

Résumé

Le manque d’attractivité des « métiers du vieillissement », que ce soit en établissements ou dans les services à domicile, est aujourd’hui nettement identifié. Les mauvaises conditions de travail et d’emploi sont largement documentées. Parmi celles-ci la faiblesse des collectifs de travail est plus rarement mise en avant. Cette contribution à partir de données quantitatives issues de l’enquête RPS 2016 et surtout d’une enquête qualitative (40 entretiens) menée au sein d’Ehpad et de Saad, vise à rappeler la fragilité spécifique des collectifs de travail dans ces métiers. Il s’agit ensuite de souligner la diversité et l’importance des rôles que le collectif de travail peut être amené à jouer. Enfin, nous mettons en évidence l’émergence de deux visions différentes de ce que peut ou pourrait être un collectif de travail dans ce champ. Ces orientations demandent néanmoins des ressources multiples, difficilement mobilisables dans le contexte actuel des politiques de la vieillesse.  

Publiée

2022-12-22

Comment citer

DEVETTER, F.-X. (2022). Les COLLECTIFS DE TRAVAIL DANS LES MÉTIERS AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES : FRAGILES, FRAGILISÉS MAIS INDISPENSABLES. Journal De Gestion Et D économie médicales, 40(4), 250. https://doi.org/10.54695/jdds.040.4.3862

Numéro

Rubrique

Articles