SANTÉ, ART ET SPIRITUALITÉ : L’INSTALLATION DU MÈTRE CUBE D’INFINI DE MICHELANGELO PISTOLETTO AU CENTRE DE LUTTE CONTRE LE CANCER DE MARSEILLE

Auteurs

  • Dominique MARANINCHI Professeur émérite de Cancérologie à Aix Marseille Université ; ex-Directeur de l’Institut Paoli-Calmettes, Marseille ; ex-Président de l’Institut National du Cancer ; ex-Directeur de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament.

DOI:

https://doi.org/10.54695/machr.252.0075

Mots-clés:

Art, arte povera, cancer, société, spiritualité

Résumé

Les séjours à l’hôpital sont des moments de questionnements intenses autour du devenir, de la vie et de la mort. Dans ces moments intenses, lieu de soin et d’hospitalité, l’hôpital peut et devrait offrir aux patients et à leurs proches un ou des espaces de paix, de méditation où émotions et spiritualité peuvent s’exprimer de façon naturelle et intime. Ceci a guidé la démarche d’installation du « mètre cube d’infini » du maître italien Michangelo Pistoletto à l’Institut Paoli Calmettes, le Centre régional de lutte contre le cancer de Marseille-France.Inauguré en 2000, ce lieu de rencontre entre santé et spiritualité, centré autour l’œuvre de Pistoletto, est un espace multiconfessionnel dédié à la méditation et à la prière. Présenté à travers des alcôves ouvertes et contiguës, l’espace accueille les patients de toutes les confessions, y compris les agnostiques, leur permettant de méditer face aux questions douloureuses soulevées par la rencontre avec la maladie dans un environnement radicalement nouveau, dont la beauté invite à une réflexion spirituelle au-delà d’une pratique stricte des cultes religieux.

Publiée

2022-12-22