Chapitre 9. Droit international et sciences de la vie : un nouveau champ de bataille pour le pouvoir ou un nouveau temple pour la justice et la paix ?

Auteurs

  • Secretary General, International Association of Law, Ethics and Science. Address: 19, rue Carpeaux, 75018 Paris, France

Mots-clés:

ethique biomédicale, législation, aspect international, standard, Déclaration d’Helsinki, Association médicale mondiale, OMS, UNESCO, Union européenne, Conseil de l’Europe

Résumé

Il faut considérer d’un point de vue global le pouvoir qui résulte de la mise au point des nouvelles technologies biomédicales, qui est principalement entre les mains des médecins et des scientifiques, mais également le pouvoir qui découle des applications industrielles de la biotechnologie, pour leur impact social sur le droit. En particulier, nous devons examiner la capacité du droit à organiser la diversité sociale, reconnaissant d’une manière ou d’une autre la subordination des règles à des principes fondamentaux, et à servir de système commun de références tout comme le fit le Droit Romain ou le Droit Civil. Ce faisant, nous aurons un intérêt particulier pour la contribution du système juridique du fait d’être un contrepoids au pouvoir existant et de promouvoir la justice individuelle et commune.

Publiée

2023-01-28

Comment citer

Christian Byk. (2023). Chapitre 9. Droit international et sciences de la vie : un nouveau champ de bataille pour le pouvoir ou un nouveau temple pour la justice et la paix ?. Journal International De bioéthique Et d’éthique Des Sciences, 15(2-3). Consulté à l’adresse https://journaleska.com/index.php/jidb/article/view/8369

Numéro

Rubrique

Articles

Most read articles by the same author(s)

1 2 3 4 > >>