LE DROIT INTERNATIONAL ET LA RECONNAISSANCE DE LA MÉDECINE TRADITIONNELLE

Auteurs

  • Christian BYK * Magistrat, secrétaire général, Association internationale droit, éthique et science, président du Comité intergouvernemental de bioéthique de l’UNESCO (2017-2019).

Mots-clés:

Droit international, Médecine traditionnelle, Reconnaissance, Organisations internationales

Résumé

Longtemps délaissé par la « médecine occidentale », la « médecine traditionnelle », qui retient des liens culturels forts dans de nombreuses régions du monde, s’exporte depuis vingt ans comme médecine alternative dans les pays occidentaux. Sa place oscille aujourd’hui entre une demande de reconnaissance par les pays émergents et en développement alors que les pays où la médecine technique triomphe sont principalement préoccupés par les risques pour la santé publique ou la découverte de nouveaux médicaments. Ainsi des stratégies politiques, parfois opposées, émergent suscitant au niveau national et international le développement des « stratégies juridiques » pour mieux prendre en compte ce patrimoine ancien à fort potentiel de développement.

Publiée

2022-08-24

Comment citer

Christian BYK. (2022). LE DROIT INTERNATIONAL ET LA RECONNAISSANCE DE LA MÉDECINE TRADITIONNELLE. Journal International De bioéthique Et d’éthique Des Sciences, 32(3), 87. Consulté à l’adresse https://journaleska.com/index.php/jidb/article/view/7466

Numéro

Rubrique

Articles

Most read articles by the same author(s)

1 2 3 4 > >>