LE CONCEPT DE DIGNITÉ ET LE DROIT DES SCIENCES DE LA VIE : uNE VALEuR SymbOLIquE ET DyNAmIquE Au CœuR DE LA CONSTRuCTION SOCIALE DE L’hOmmE

Auteurs

DOI:

https://doi.org/10.54695/jib.21.04.3358

Mots-clés:

Dignité, Liberté, Droits fondamentaux de la personne, Droit international, Conseil constitutionnel, Législation, Embryon.

Résumé

Insérée au lendemain de la seconde guerre mondiale dans le droit des droits de
l’homme, la dignité est la qualité commune à l’ensemble des personnes en ce
qu’elle symbolise leur condition humaine. Inhérente à chacune d’entre elles, elle
est donc indépendante de toute autre condition personnelle et aléatoire (état
physique, origine, couleur, religion…) comme elle est indépendante des
conditions sociales (la dignité d’une personne ne peut lui être contestée par la
société). Toutefois, le contexte même de cette reconnaissance – au lendemain de
la défaite du nazisme – souligne qu’elle ne relevait pas d’une évidence de
l’histoire humaine. Il y a donc bien dans cette manifestation de la communauté
internationale un signe politique fort qui fait de la dignité autant une construction
de l’homme qu’une qualité consubstantielle à sa nature. Symbole de la condition
humaine, la dignité est donc aussi une valeur dynamique, une valeur de combat.
En cela, elle nous oblige à nous interroger sur ce qui relève de la sphère humaine
mais aussi sur la responsabilité particulière qui découle pour chaque homme et
pour l’humanité, de la dignité dont ils sont investis.

Publiée

2010-12-01

Comment citer

Christian BYK. (2010). LE CONCEPT DE DIGNITÉ ET LE DROIT DES SCIENCES DE LA VIE : uNE VALEuR SymbOLIquE ET DyNAmIquE Au CœuR DE LA CONSTRuCTION SOCIALE DE L’hOmmE. Journal International De bioéthique Et d’éthique Des Sciences, 21(04), 15. https://doi.org/10.54695/jib.21.04.3358

Numéro

Rubrique

Articles

Most read articles by the same author(s)

1 2 3 4 > >>