Comportements stratégiques autonomes et pressions institutionnelles : le cas du BYOD
Accès sous abonnement ou avec frais PDF (EUR 5)

Mots-clés

Bring-Your-Own-Device, Case study, Institutional approach, Autonomous strategic behaviour. BYOD, Bring Your Own Device, Etude de cas, Approche institutionnelle, Comportements stratégiques autonomes

Comment citer

Muriel MIGNERAT, Laurent MIRABEAU, & Karine PROULX. (2019). Comportements stratégiques autonomes et pressions institutionnelles : le cas du BYOD. Systèmes d’Information Et Management, 24(02). Consulté à l’adresse https://journaleska.com/index.php/sim/article/view/3337

Résumé

Le phénomène du BYOD (Bring Your Own Device, Prenez vos Appareils Personnels) représente une tendance lourde sur le marché du travail. Nombreux sont les employés qui réclament d’utiliser les appareils et logiciels de leur choix : téléphones et tablettes, sites de stockage et partage de données (Dropbox, iCloud), systèmes de discussion vidéo (Facetime, Skype) par exemple, et cette liberté peut s’avérer être un facteur décisif dans le choix d’un employeur ou pour la rétention des talents. Même dans le cas où ces pratiques sont interdites par leur organisation, certains employés, soucieux de pouvoir mieux effectuer leur travail, trouvent aisément une façon de les contourner. À l’inverse, certains employeurs s’attendent à ce que les employés utilisent leur appareil personnel (notamment leur smartphone) pour certaines tâches, réalisant ainsi une économie. À ce jour l’essentiel des recherches relatives au phénomène du BYOD s’est concentré sur l’aspect de la sécurité (des systèmes et des don-nées organisationnelles) et du risque, sur les impacts sur la vie privée ainsi que sur des milieux spécifiques (contexte médical). Notre recherche s’intéresse aux contextes fréquents où les employés veulent utiliser leur appareil personnel ; elle tente de répondre à la ques-tion suivante : quels facteurs et mécanismes favorisent l’implantation du BYOD dans les sphères professionnelles ? En analysant le phénomène à l’aune de la théorie institutionnelle (plus particulièrement les pressions institutionnelles) et des comportements stratégiques autonomes mis en œuvre par les acteurs; nous proposons que de leur rencontre naisse le BYOD, phénomène émergent non planifié par la direction, qui conduira possiblement à l’apparition de stratégies émergentes dans les organisations. La méthodologie adoptée est une étude de cas unique

Accès sous abonnement ou avec frais PDF (EUR 5)