CONSIDÉRATIONS BIOÉTHIQUES SUR LE CORPS MULTIPLE : POINT DE VUE DES PHILOSOPHES EUROPÉENS ET RUSSES

Auteurs

  • Olga VINOGRADOVA Première Université de médecine Ivan Setchenov de Moscou. Institute for Biomedical Ethics University of Basel Switzerland.

##plugins.pubIds.doi.readerDisplayName##:

https://doi.org/10.54695/jibes.341.0019

Mots-clés:

bioéthique, intransitivité, relations médecin-patient, Annemarie Mol, paradoxe Condorcet, Ivan Ilyine

Résumé

L’article tente d’appréhender de manière critique les problèmes profonds de l’éthique médicale posés par la philosophe néerlandaise Annemarie Mol dans son ouvrage The Body Multiple : Ontology in Medical Practice [4]. Le concept logique et mathématique de transitivité et d’intransitivité, choisi par la philosophe, nous fait aborder les problématiques traditionnelles de la bioéthique sous un angle nouveau : les modèles de relations médecin-patient, le statut de personne vs. être humain, la transplantation d’organes, ainsi que le conflit entre l’individuel et le collectif dans des conditions épidémiques. Les points-clés sur lesquels s’appuie la philosophe sont les concepts d’intransitivité du patient et de ses organes, le statut du corps, le rapport entre le tout et les parties, ainsi que le concept d’inclusion comme relation d’intégration d’un corps multiple. Tentant d’analyser ces concepts, l’autrice de l’article se réfère aux travaux de philosophes russes et français, et aborde également les problèmes modernes de la bioéthique à travers le prisme des questions posées par A. Mol sous un angle inhabituel.

Publiée

2023-04-01

Numéro

Rubrique

Articles