le rôle De la Dignité humaine Dans le système juriDique suisse. les arguments pour une notion Dualiste De la Dignité humaine

Auteurs

  • Bernhard RÜTSCHE

DOI:

https://doi.org/10.54695/jib.21.04.3359

Mots-clés:

Dignité, Suisse, Législation.

Résumé

L’histoire et la codification particulières de la dignité humaine dans la
Constitution Suisse donnent lieu à distinguer entre deux interprétations et
fonctions de la dignité humaine qui sont fondamentalement différentes: d’un
côté, la dignité humaine en tant que droit fondamental et, de l’autre côté, en tant
que principe constitutionnel objectif. En tant que droit fondamental, la dignité
humaine protège le besoin de l’individu d’être reconnu pour sa valeur propre et
subjective. Ce besoin est si fondamental pour le bien-être humain qu’il mérite
une protection absolue. Il en résulte une prohibition absolue de toute humiliation
de l’homme par la torture, la discrimination, l’esclavage ou par tout autre moyen.
Par contre, en tant que principe constitutionnel la dignité humaine protège la
valeur objective de l’être humain en tant que personne, c’est-à-dire la valeur
objective de toute vie humaine qu’il s’agisse d’une personne présente, à venir
(embryon et foetus) ou appartenant au passé (cadavre). La protection d’une telle
valeur objective est dans l’intérêt d’une multitude de personnes dont les
jugements moraux créent une telle valeur. Par conséquent, en tant que principe
constitutionnel la dignité humaine protège un intérêt public. La protection
conférée par un tel principe constitutionnel est considérablement plus faible que
la protection qui résulte de la dignité humaine comme droit fondamental.

Publiée

2010-12-01

Comment citer

Bernhard RÜTSCHE. (2010). le rôle De la Dignité humaine Dans le système juriDique suisse. les arguments pour une notion Dualiste De la Dignité humaine. Journal International De bioéthique Et d’éthique Des Sciences, 21(04), 10. https://doi.org/10.54695/jib.21.04.3359

Numéro

Rubrique

Articles