CECI N’EST PAS UNE « ORGANISATION » : QUELLE ÉPISTÉMOLOGIE POUR LE BAZAAR ?

Auteurs

  • Benjamin ASTIER Université Polytechnique Hauts-de-France, DeVisu-LARSH, UPHF-INSA, Valenciennes, France Université Catholique Lille, Hémisf4ire, Lille, France
  • Michel LABOUR Université Polytechnique Hauts-de-France, DeVisu-LARSH, UPHF-INSA, Valenciennes, France
  • Sylvie LELEU-MERVIEL Université Polytechnique Hauts-de-France, DeVisu-LARSH, UPHF-INSA, Valenciennes, France

Mots-clés:

épistémologie, organisation, bazaar, idée, innovation, textile

Résumé

L’article remet en cause l’application épistémologique des principes de la logique aristotélicienne classique aux « Organisations ». Ces dernières évoluent désormais dans une société de la connaissance, empreinte de numérique et de stratégies d’open innovation. Pour cela, l’étude de cas se fonde sur des observations et des entretiens semi-ouverts auprès de participants de Fashion Green Hub (FGH) ainsi que sur le support numérique Slack. FGH présente un organisé-organisant, émergeant tel un bazaar (Raymond, 1999), regroupant des protagonistes autour de valeurs et d’idées clés attractives. Ces nouvelles noorganisations impliquent des changements managériaux, en rapport avec les idées, l’incertitude, l’engagement et la confiance vécue.

Publiée

2023-04-26

Comment citer

Benjamin ASTIER, Michel LABOUR, & Sylvie LELEU-MERVIEL. (2023). CECI N’EST PAS UNE « ORGANISATION » : QUELLE ÉPISTÉMOLOGIE POUR LE BAZAAR ?. COMMUNICATION & MANAGEMENT, 20(1), 85. Consulté à l’adresse https://journaleska.com/index.php/cm/article/view/8955

Numéro

Rubrique

Articles