L’arrêt du THM est-il ou non responsable d’ une diminution de l’incidence du cancer du sein ?

Auteurs

DOI:

https://doi.org/10.54695/rhh.26.01.4259

Mots-clés:

Traitement hormonal de la ménopause, Traitement hormonal sustitutif, Cancer du sein, Estrogènes, Progestatifs, Mammographies.

Résumé

La publication des résultats de l’étude WHI en 2002
a conduit 50 % des femmes à arrêter le traitement
hormonal de la ménopause (THM).
Dans les années suivantes, une diminution de l’incidence des cancers du sein a été observée dans la plupart des pays du monde. Le THM induisant une
légère augmentation du risque de cancer du sein : RR
de l’ordre de 1,3, il semble logique d’observer une
diminution de l’incidence du cancer du sein après son
arrêt.
D’autres facteurs semblent, cependant, avoir également joué un rôle, et il est possible que l’arrêt du
THM n’explique que 50 % de la diminution de l’incidence constatée. La rapidité de ce phénomène
jointe au fait que certains auteurs aient constaté une
ré-ascension récente de l’incidence du cancer du sein
plaident en faveur d’un effet promoteur du THM sur
ces tumeurs.

Publiée

2013-03-01

Numéro

Rubrique

Articles