Marie DELCAMBRE-MONPOEL, Le geste vocal au théâtre instrumental. Point de vue d’interprète et réaction analytique. Le Corps à Corps de Georges Aperghis

Auteurs

DOI:

https://doi.org/10.54695/mu.22.01.1981

Résumé

Cet article propose d’analyser à quel point, malgré la théâtralisation gestuelle et
vocale, une pièce de Georges Aperghis révèle un travail de composition purement
musicale. Dédié au percussionniste Jean-Pierre Drouet, le Corps à corps – pour un
percussionniste et son zarb – dévoile une interaction maximale entre les écritures
vocale et instrumentale. Il aurait été dommage de se passer de l’aide de son
interprète privilégié, car lui seul, à la fois complice du compositeur et compositeur
lui-même, pouvait témoigner de la dépendance de trois formes d’expression
concentrées en une pièce aussi typique de théâtre instrumental. C’est ainsi que
l’article s’enrichit d’une interview réalisée avec Jean-Pierre Drouet en 2009.

Publiée

2015-05-01

Comment citer

Marie DELCAMBRE-MONPOËL. (2015). Marie DELCAMBRE-MONPOEL, Le geste vocal au théâtre instrumental. Point de vue d’interprète et réaction analytique. Le Corps à Corps de Georges Aperghis . MUSURGIA, 22(01). https://doi.org/10.54695/mu.22.01.1981

Numéro

Rubrique

Articles