Place de l’exercice physique dans l’optimisation du vieillissement

Auteurs

DOI:

https://doi.org/10.54695/rhh.26.01.4263

Mots-clés:

Exercice physique, Bien vieillir, Dépression, Arthrose, Maladie d’alzheimer.

Résumé

Le concept de « Bien Vieillir » est diversement ressenti par chacun et repose en proportions variables
sur 3 notions : de durée, de qualité de vie et de coût
acceptable par la société. L’exercice physique régulier tient une place très importante sans doute à tous
les âges mais en particulier dans la deuxième moitié
de la vie, réduisant la mortalité cardio-vasculaire des
hommes notamment et le risque ultérieur de perte
d’autonomie motrice chez les femmes. Son rôle est
particulièrement net sur l’amélioration de la qualité
de vie au travers de la diminution de la dépression et
de l’amélioration du sommeil. Il est bien établi aussi
dans la réduction des symptômes de l’arthrose. Il est
plus modeste, voire contestable dans l’amélioration
de la mémoire. Inséré dans un programme complexe avec des incitations répétées et de l’éducation
thérapeutique, il réduit significativement le risque
d’entrée en maison de retraite et d’hospitalisations
itératives. Un effort collectif est nécessaire pour la
promotion de l’exercice physique : meilleure formation des professionnels de santé, médiatisation, meilleure accessibilité notamment pour les personnes
âgées fragiles

Publiée

2013-03-01

Numéro

Rubrique

Articles