Soft Power, Soft Concepts and Imperial Conceits

Auteurs

Mots-clés:

Pouvoir, hégémonie, empire, universalisme, nationalisme

Résumé

Le soft power est un concept omniprésent dans les discours de politique internationale, notamment
étatsuniens et chinois, mais sans réelle substance théorique et pratique. Partant d’une critique de
l’approche behavioriste de Joseph Nye, cet article mobilise Gramsci et Bourdieu pour analyser le
pouvoir symbolique/idéationnel dans les relations internationales. Il montre qu’il est nécessaire
de mobiliser davantage le corpus sociologique critique pour saisir les mécanismes de pouvoir et de
légitimation. Il soutient que la théorie du soft power n’est pas tant descriptive que prescriptive et
constitue une rhétorique politique performative qui transfigure, dissimule et euphémise les rapports
de force et de domination dans la politique mondiale.

Publiée

2019-12-01

Numéro

Rubrique

Articles