LA SANTÉ EN RUSSIE, UN SUJET FONDAMENTAL : STRATÉGIES DE RISQUE ET ASPECTS PSYCHOSOCIOLOGIQUES

Auteurs

  • O. N. BOBROVSKAYA Associate Professor of the Department of Medical Law Sechenov First Moscow State Medical University of the Ministry of Health of the Russian Federation (Sechenov University)
  • E. G. KALETSKIY Associate Professor of the Department of Medical Law Sechenov First Moscow State Medical University of the Ministry of Health of the Russian Federation (Sechenov University)

DOI:

https://doi.org/10.54695/jibes.341.0031

Mots-clés:

stratégies de vie à risque, déviations comportementales, préservation de la santé, prévention des attitudes destructrices.

Résumé

Les taux de mortalité élevés dans la Fédération de Russie dans toutes les cohortes d’âge, qui sont exacerbés de nos jours par le risque de contracter une nouvelle infection à coronavirus, indiquent l’absence de programmes visant à promouvoir un mode de vie sain dans la société, ainsi que la préservation des attitudes négatives de la société associées à tout aspect de la prise en charge de sa santé.
Il n’est pas viable d’orienter l’attention du public vers des pratiques d’auto-préservation sans tenir compte de la conjoncture socio-économique et psychologique. Le maintien de la santé exige à la fois du temps et de l’argent, de sorte que pour de nombreuses personnes, il reste une tâche secondaire pendant de nombreuses années, si la maladie ne se fait pas sentir.
En faisant appel au choix de l’individu d’une stratégie volontaire de préservation de sa santé, l’État devrait s’assurer qu’il est prêt à faire preuve d’un haut niveau de conscience de soi et de culture. Cependant, il existe une tradition stable de comportements à risque dans la société russe, dans laquelle l’ignorance des premiers signes de la maladie, le passage de la maladie à des formes graves, et l’indifférence au résultat du traitement sont devenus une norme sociale. Dans cette optique, les individus font preuve d’un mépris pour les nouvelles approches et aggravent souvent leur problème en recourant à l’alcool et aux drogues, ce qui entraîne de graves conséquences sur la santé. L’étude des aspects du choix des stratégies de vie à risque d’un individu a montré l’interdépendance du niveau de préservation de la santé avec le bien-être matériel et psychologique d’un groupe social (c’est-à-dire la famille). Plus la satisfaction des besoins d’un individu dans la société est faible, plus l’apathie et la tendance à la dépendance sont élevées, ce qui est souvent suivi de crimes contre la vie et la santé d’autrui ou d’une tendance au suicide.

Publiée

2023-04-01

Comment citer

BOBROVSKAYA, O. N. ., & KALETSKIY, E. G. . (2023). LA SANTÉ EN RUSSIE, UN SUJET FONDAMENTAL : STRATÉGIES DE RISQUE ET ASPECTS PSYCHOSOCIOLOGIQUES. Journal International De bioéthique Et d’éthique Des Sciences, 34(1), 31. https://doi.org/10.54695/jibes.341.0031

Numéro

Rubrique

Articles