la Dignité et le consentement éclairé Dans le traitement Des mineurs matures

Auteurs

  • Bidemi ADEMOLA BELLO

DOI:

https://doi.org/10.54695/jib.21.04.3361

Mots-clés:

Dignité, Consentement éclairé, Consentement parental, Autonomie, Mineur, Intérêt de l’enfant, Législation, Incapable de droit, Refus du traitement

Résumé

Dans le monde d’aujourd’hui, comme en témoignent diverses dispositions dans
le domaine du droit de l’homme, l’accent est mis sur l’affirmation et la protection
des droits inébranlables de chaque personne et en particulier de la dignité
humaine et du respect de l’autonomie humaine. Les professionnels de la santé se
préoccupent de la protection du droit à la dignité de chaque patient. Ceci a
conduit à la formulation de la notion de l’auto-détermination et du consentement
éclairé dans les diagnostics médicaux et les traitements. Cependant, ces principes
soulèvent un vrai souci surtout dans le domaine des mineurs matures, un groupe
d’individus qui par leur conduite demandent un certain niveau de respect mais qui
peuvent en même temps être considérés comme n’étant pas capables de prendre
les « meilleures » décisions éclairées, surtout lorsqu’il s’agit de la santé.

Publiée

2010-12-01

Comment citer

Bidemi ADEMOLA BELLO. (2010). la Dignité et le consentement éclairé Dans le traitement Des mineurs matures. Journal International De bioéthique Et d’éthique Des Sciences, 21(04), 20. https://doi.org/10.54695/jib.21.04.3361

Numéro

Rubrique

Articles