Revue de Gestion des Ressources Humaines https://journaleska.com/index.php/gdrh <p><em>La revue de Gestion des Ressources Humaines</em> a pour ambition de donner de la visibilité à la recherche scientifique en Gestion des Ressources Humaines en défendant une recherche académique diversifiée et de haut niveau où toutes les approches méthodologiques et épistémologiques peuvent trouver leur place, pour autant qu’elles fassent avancer la connaissance dans ce domaine. L’ouverture méthodologique fait partie de l’ADN de la revue depuis sa création et permet de donner de la visibilité à une diversité de chercheurs, doctorants et/ou praticiens en GRH. Elle est aujourdhui la revue de référence dans le champ scientifique francophone de la Gestion des Ressources Humaines, classée rang 2 par la Fnege depuis de nombreuses années, et la seule dans le monde Francophone a publier sous forme imprimée et sous forme numérique.</p> Editions ESKA fr-FR Revue de Gestion des Ressources Humaines 1163-913X LA DISTRIBUTION DES ESPACES DE TRAVAIL: QUELS ENJEUX POUR LA GRH ? https://journaleska.com/index.php/gdrh/article/view/6777 <p>Historiquement situé dans les locaux de l’entreprise, le « bureau » est devenu collectif, partagé, puis portable en s’ancrant notamment au domicile des salariés dans le cadre du développement du télétravail ou dans d’autres lieux de passage (tiers-lieux, espaces de co-working). Les recherches en GRH ont étudié les effets associés à chacun de ces espaces, considérés de manière isolée. Dans cet article, nous explorons les motivations des salariés et les enjeux RH associés à la distribution des espaces de travail en nous basant sur des entretiens semi-directifs réalisés auprès de salaries qui combinent différents lieux de travail. Nos résultats montrent que la distribution des espaces de travail permet de préserver un lien social, tout en étant en partie dictée par la nature des activités et la recherche d’efficacité personnelle. Nous identifions finalement des éléments de pratiques et de politiques de GRH permettant de baliser la distribution des espaces de travail et de gérer les travailleurs spatialement distribués.</p> Pascal Hénon Laurent Taskin Jordan Creusier Copyright (c) 2024 2024-04-17 2024-04-17 131 1 03 03 10.3917/grhu.131.0003 LES EFFETS DE LA PLEINE CONSCIENCE SUR L’ORIENTATION CLIENT, LA CRÉATIVITÉ ET LA SATISFACTION AU TRAVAIL DES COMMERCIAUX. UNE ÉTUDE EMPIRIQUE https://journaleska.com/index.php/gdrh/article/view/9151 <p>La conduite de soi est une préoccupation importante de la gestion des ressources humaines (Pezet, 2007 ; Salman, 2019) qui amène à réexaminer la question du rapport à soi dans l’entreprise (Igalens, 2005) à partir de techniques de soi, c’est à dire « des pratiques volontaires et personnelles destinées à opérer une transformation du moi » (Hadot, 1995 : 276). Récemment, en particulier dans le domaine de la vente, s’est répandue une technique de soi visant à maintenir son attention sur le moment présent (pleine conscience). Au cours des stages, de pleine conscience les participants s’entrainent à reconnaître les moments où l’esprit s’évade, et à ramener l’attention dans l’instant présent (Erisman et Roemer, 2012). Cet article montre que, dans le secteur de la vente, la pleine conscience a un effet positif sur les deux variables majeures de la service profit chain (Heskett et al., 1994 ; Hogreve et al., 2017) : la satisfaction au travail des vendeurs (souci de soi) et l’orientation client des vendeurs (souci des autres). Il serait ainsi possible de concilier souci de soi et satisfaction client.</p> Fanny POUJOL Christophe CZULY Eric PEZET Copyright (c) 2024 2024-04-17 2024-04-17 131 1 17 17 10.3917/grhu.131.0017 STRUCTURATION DES PRATIQUES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ENTREPRISES FAMILIALES: ENTRE DÉCOURAGEMENT ET PERSÉVÉRANCE https://journaleska.com/index.php/gdrh/article/view/8671 <p>Dans cet article, nous étudions l’évolution des pratiques RH d’une entreprise familiale de 120 personnes, dont les données (entretiens, indicateurs RH…) ont été collectées dans le cadre d’une recherche-intervention longitudinale de sept ans. Jusqu’à présent la littérature indique que les entreprises familiales favorisent les pratiques de GRH informelles, facteurs de confiance et de travail en équipe entre les membres de la famille et les non membres. De plus, peu de travaux font le rapprochement entre l’état des pratiques RH des entreprises familiales et leurs résultats socioéconomiques. Or, notre étude montre que les pratiques informelles de GRH peuvent être une « zone de confort », génératrices de dysfonctionnements, de démotivation, d’absentéisme, de rotation du personnel et de perte de productivité au sein des entreprises familiales. À contrario, la professionnalisation des pratiques RH est source de cohésion entre les membres de la famille, de transparence auprès des équipes et d’amélioration des conditions de travail.</p> Françoise GOTER Copyright (c) 2024 2024-04-17 2024-04-17 131 1 37 37 10.3917/grhu.131.0037 SANTÉ AU TRAVAIL DES INTERNES EN MÉDECINE. UNE APPROCHE BASÉE SUR LE TRAVAIL RÉEL ET LA SENSIBILISATION AUX DUALITÉS https://journaleska.com/index.php/gdrh/article/view/9152 <p>« Médecins, pas larbins »1 &nbsp;scandaient les internes en médecine lors de la grève du 14 octobre 2022. En colère, ils revendiquent de meilleures conditions de travail. Alors que la crise du Covid 19 a mis en évidence les problématiques du système hospitalier Français, ces jeunes médecins traversent des difficultés depuis des décennies mettant en péril leur santé au travail. Dans le cadre de leur pratique professionnelle, ils sont soumis à des situations paradoxales. Pourtant, la littérature ne révèle pas un pourcentage important d’abandon de ces praticiens en formation. Ce phénomène pose la question de la manière dont ils appréhendent ces situations. L’objectif de cet article est d’analyser le travail réel des internes, d’identifier les contenus des paradoxes traversant leur activité et de comprendre la nécessité de les gérer.</p> <p>Une étude qualitative a été réalisée dans un CHU de province. Vingt entretiens semi-directifs ont été menés auprès d’un échantillon hétérogène de jeunes médecins. Les résultats démontrent l’existence de quatre profils d’internes : « les projectionnistes », « les challengers », « les auto-connaisseurs » et les « conformistes ». Les leviers de régulation mobilisés par les internes pour gérer ces paradoxes sont également analyses.</p> Marie COUSINEAU Adama NDIAYE Copyright (c) 2024 2024-04-17 2024-04-17 131 1 64 64 10.3917/grhu.131.0064